Les lavoirs et les Quais

Les lavoirs et les Quais

La rivière de l’Anille a joué un important rôle économique dans l’implantation de l’abbaye puis du bourg. Elle alimentait des tanneries, des moulins et de nombreux lavoirs, dont une trentaine sont aujourd’hui toujours visibles. Dès 1797, pendant la Révolution, son cours est en partie domestiqué par le creusement d’un canal, qui est censé éviter les inondations. Les quais deviennent une promenade publique dès 1802, et un lavoir public est construit dès 1805. De petits pavillons en briques existent aussi au bord du canal, à usage de loisir, qui donnent un charme supplémentaire à ces rives de l’Anille qui sont classées depuis 1943.